1 min lu
Une nouvelle version de Windows sera abandonnée cette année, Microsoft lance un avertissement

L’échéance n’est heureusement pas immédiate. Il reste encore quelques mois pour agir. Le rendez-vous est fixé au 10 octobre prochain. Etant donné qu’il s’agit d’une édition serveur de Windows, Microsoft agit afin de donner suffisamment de temps pour mettre à jour les systèmes concernés.  A l’image des versions « bureau » de Windows, s’en tenir à une version abandonnée de Windows Server est risqué. C’est même très risqué car sans correctif de sécurité, chaque vulnérabilité découverte restera en l’état. Les administrateurs système ont plusieurs options. Ils peuvent migrer vers le cloud ou faire évoluer le serveur en local avec l’adoption de Windows Server 2022. Une troisième solution existe mais elle coûteuse. Elle consiste au souscrire à une maintenance personnalisée avec des mises à jour de sécurité étendues. La politique de Microsoft est de proposer un service progressivement plus cher. 

Windows Server 2012 et Windows Server 2012 R2 se termineront le 10 octobre 2023. Après cette date, ces produits ne recevront plus de mises à jour de sécurité, de mises à jour non liées à la sécurité, de correctifs de bugs, de support technique et de mises à jour de contenu technique en ligne. Microsoft propose des conseils de migration pour les solutions cloud et sur site. Restez sur site en effectuant une mise à niveau vers Windows Server 2022 ou en achetant des mises à jour de sécurité étendues (ESU). Les clients qui doivent rester sur site peuvent effectuer une mise à niveau vers Windows Server 2022 ou acheter des mises à jour de sécurité étendues (ESU) pour Windows Server 2012, offrant jusqu’à trois ans de mises à jour de sécurité uniquement. Les ESUs se poursuivront pendant trois ans, renouvelables sur une base annuelle, jusqu’au 13 octobre 2026.