1 min lu
Une cyberattaque d’ampleur touche le département de la Seine-Maritime

Le département de la Seine-Maritime est touché à son tour par une cyberattaque d’ampleur et a dû provisoirement couper complètement ses réseaux, a-t-il annoncé aujourd’hui. 

Les services publics départementaux fonctionnent selon un mode fortement dégradé : il est désormais impossible de déposer des dossiers individuels pour l’ensemble des dispositifs jeunesse, sport, bio éthanol et Zones à Faibles Emissions (ZFE), ainsi qu’auprès de la Maison départementale des personnes handicapées, selon un communiqué.Les lignes téléphoniques fixes du département sont épargnées, et les démarches restent possibles en format papier pour l’allocation personnalisée d’autonomie, les prestations de compensation de handicap et les centres médico-sociaux — ces derniers continuant d’honorer les rendez-vous prévus.Les espaces informatiques des collèges ainsi que les directions des routes, de l’environnement et les sites et musées départementaux, qui se trouvent sur un autre réseau, fonctionnent normalement.Le département dit avoir déposé plainte et émis une pré-déclaration auprès de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) et indique avoir mis en œuvre « toutes les mesures (…) pour évaluer le préjudice, protéger les données des usagers, et rétablir (sa) capacité d’agir. »Cette attaque informatique est la troisième subie ces dernières semaines par des collectivités locales, après l’hôpital de Corbeil-Essonnes en août et la ville de Caen fin septembre, également située en région Normandie.