2 min lu

Alors que les lecteurs SSD rapides commençaient à devenir une alternative réaliste aux disques durs vieux de plusieurs décennies pour les consommateurs, les premiers utilisateurs craignaient de voir leurs SSD tomber en panne plus rapidement et plus fréquemment. Mais cela ne sera probablement pas le cas. Selon le dernier rapport Drive Stats du fournisseur de service sauvegarde en ligne Backblaze, ses SSD échouent à un rythme systématiquement inférieur à celui de ses anciens disques durs. Si les données peuvent être répliquées, cela signifie que l'un des derniers avantages (ou avantages perçus) du disque dur est en train de disparaître.Backblaze a testé ses SSD en exécutant les mêmes tâches qu'il attribuait auparavant aux disques durs après une transition complète de l'entreprise en 2018. Les usages sont aussi bien du stockage principal que du stockage SMART temporaire, etc. Après quatre ans de données agrégées, les SSD de divers fabricants affichent ainsi un taux de défaillance de 1,05 %, bien en deçà du taux de défaillance de 1,83 % des disques durs au cours de la période précédente de quatre ans. De manière spectaculaire, les SSD ont même affiché un taux de défaillance de 0,00 % au cours de leur première année de service, contre 0,66 % pour les disques durs. Même les projections les plus pessimistes montrent que les SSD surpassent largement les disques durs en termes de fiabilité.Evolution des taux de défaillances comparées entre SSD et disques durs mécaniques sur 4 ans. (crédit : Backblaze)


Deux disques SATA 2,5 pouces de Seagate Baracuda lanternes rouges

Les serveurs de Backblaze comprennent des lecteurs de stockage de différentes tailles provenant des fournisseurs Seagate, Western Digital, Micron, Dell et Crucial. Sur plus de 2 500 disques testés, les plus sujets aux pannes étaient les Seagate ZA500CM10003 et ZA250CM10002, tous deux d'une capacité de 250 Go. Ces modèles sont vendus au grand public en tant que disques SATA de 2,5 pouces sous le label Baracuda. Mais les données globales ne sont pas particulièrement accablantes pour Seagate en tant que marque : ces modèles étaient numéro un et numéro deux en termes de nombre de disques testés avec un taux de défaillance isolé, respectivement de seulement 0,3 % et 0,4 %. Le disque le plus fiable avec plus de 100 unités testées était le DellBOSS VD, un disque PCI qui n'a signalé aucune panne sur 351 unités. Malheureusement, il n'est pas vendu directement aux consommateurs.Qu'est-ce que tout cela change pour les clients ? Compte tenu du fait que l'utilisateur moyen de PC ne pousse certainement pas son stockage aussi loin qu'un service de sauvegarde en ligne, on peut acheter des SSD de grandes marques avec un niveau élevé de confiance en termes de fiabilité, au moins autant sinon plus que les anciens disques durs. Un point rassurant quand on voit le prix des SSD pouvant vite atteindre des sommets. 

source:www.lemondeinformatique.fr