2 min lu

Sur Twitter, les ingénieurs réseau se grattent la tête. Trois câbles de réseaux fibre longue distance auraient été sectionnés physiquement durant la nuit du 26 au 27 avril, provoquant des ralentissements et des interruptions de service chez plusieurs opérateurs.Ces coupures physiques se seraient manifestées sur des liaisons Paris-Strasbourg, Paris-Lyon et Paris-Lille à des intervalles de temps rapprochés et à des kilomètres de distance. Une source officielle étatique a confirmé à « L’Obs » qu’il s’agissait d’un « acte de malveillance coordonné », particulièrement « grave » et « très rare ».

Point #cequelonsay : vers 3H20, 3H40 et 5H20, des câbles de plusieurs réseaux fibre longue distance ont été partiellement sectionnés. De Paris en direction de Strasbourg, Lyon et Lille. https://t.co/fTqAzxk8Kb— Nicolas ‘GaLaK’ (@_GaLaK_) April 27, 2022

L’un des opérateurs affectés est Netalis, qui dispose d’un réseau fibre optique pour entreprises. Sur la page d’incident, il parle d’une situation de crise « exceptionnelle tant l’ampleur des coupures est elle-même importante »

Les fourreaux dans lesquels passent ces fibres appartiennent historiquement à SFR. Les opérateurs impactés (internationaux et en cascade d'autres opérateurs régionaux) sont très nombreux (j'ai trouvé sous ma seule responsabilité : Sparkle, euNetworks, Colt, Exa...) https://t.co/UyI2NKZ1OW— Nicolas Guillaume (@nguillam) April 27, 2022

Ces actes de vandalisme ont également causé de nombreuses coupures de connexion chez des abonnés à Internet, notamment chez Free. Sur son compte Twitter, le FAI fait par exemple état de « Multiples actes de malveillances sur infra fibre durant la nuit et la matinée » et indique que ses équipes sont mobilisées depuis quatre heures du matin pour les résoudre.  Sur Twitter, on peut suivre l’enquête des ingénieurs presque en temps réel. Plusieurs localités sont ainsi citées pour l’origine des coupures : Souppes-sur-Loing et Le Coudray-Montceaux en Île-de-France et Fresnes-en-Woëvre dans le Grand Est. 

Source: 01net.com