1 min lu
C’est la fin de Microsoft Office, mais ne paniquez pas

Office, c’est fini ! Presque… Microsoft a décidé de se débarrasser d’une de ses marques historiques, symbole, pour des centaines de millions de personnes de par le monde, d’innombrables heures passées devant Word, Powerpoint ou Excel.Office va disparaître, mais pas ses incontournables applications, évidemment. Elles seront désormais regroupées sous une autre marque ombrelle que vous connaissez sans doute déjà : Microsoft 365. « Depuis quelques années, Microsoft 365 est devenu notre suite bureautique phare. Nous avons ainsi décidé de vous aider à obtenir un maximum de Microsoft 365. Dans les mois qui viennent, Office.com, l’application mobile Office, et l’application Office pour Windows vont devenir l’application Microsoft 365, avec un nouveau logo, un nouveau design, et de nouvelles fonctions » explique l’entreprise sur son site. Une forme de consécration pour l’offre par abonnement de l’entreprise américaine, qui réunit désormais une ribambelle de programmes et de services, aussi bien pour les particuliers que les professionnels.L’application Microsoft 365 gagnera au passage de nouvelles fonctionnalités. On y trouvera notamment de nouveaux templates pour les documents, mais aussi quelques ajouts intéressants, comme un nouveau module, auparavant réservé à la version pro, réunissant tous les documents que vous avez créés ou qui ont été partagés avec vous.Rassurez-vous, il ne devrait y avoir aucune conséquence néfaste à cette disparition: « il n’y aura pas impact sur votre compte, votre profil, abonnement ou fichiers. Les applications seront mises à jour automatiquement avec une nouvelle icône et un nouveau nom » précise Microsoft. Qui commencera à effacer la marque Office au profit de Microsoft 365 dès le mois de novembre.Le début de la fin pour Office, qui a longtemps été synonyme avec Windows du succès de Microsoft. La suite bureautique qui a pourtant débuté sa carrière… sur Mac, en 1989, avant de débarquer sous Windows un an plus tard, en octobre 1990, soit il y a 32 ans. Evidemment beaucoup moins complète qu’aujourd’hui, elle comprenait tout de même déjà le trio logiciel incontournable : Word, Excel et Powerpoint… et coûtait pas moins de 1 000 dollars.Que les nostalgiques se rassurent, Office ne va pas complètement disparaître pour autant. Car Microsoft va conserver l’option d’achat définitif, qui permet d’obtenir sa suite logicielle contre un paiement unique (Microsoft Office 2021 est à 149 euros pour les particuliers). Jusqu’à quand ?

source: microsoft