2 min lu

Vous avez peut-être déjà reçu un SMS de la part d’expéditeurs se faisant passer pour l’assurance maladie dans le but de renouveler votre carte vitale qui arriverait à expiration. Une arnaque classique, mais néanmoins dangereuse pour vos données personnelles et votre portefeuille. 

L’arnaque à l’assurance maladie est de retour pour vous jouer un mauvais tour. Des personnes mal intentionnées vous envoient un SMS demandant vos informations personnelles afin de renouveler votre carte vitale. On vous explique comment ne pas vous faire avoir.

Des SMS frauduleux se faisant passer pour l’Assurance maladie

Cette campagne de phising autour de l’assurance maladie et du renouvellement de votre carte vitale n’est pas nouvelle, mais a gagné en intensité pendant l’été. Le processus est toujours le même : vous recevez un SMS vous indiquant que « votre carte vitale arrive à expiration » et que vous allez devoir mettre vos informations à jour « pour continuer à recevoir vos remboursements de santé ». En réalité, il n’en est rien. La première chose à savoir est qu’une carte vitale ne périme jamais. Il faut simplement la mettre régulièrement à jour lorsque vous allez chez votre pharmacien.Les malfaiteurs jouent sur la peur de ne plus être remboursé ou vous font miroiter un remboursement pour récupérer vos données personnelles et particulièrement vos données bancaires afin de vous soutirer de l’argent. Le SMS est souvent utilisé, car il n’existe pas de moyen efficace de les filtrer, contrairement aux boîtes mail qui sont capables de vous épargner ce genre de messages qui tombent directement dans le dossier des spams.Cette campagne de phishing est une des plus répandues, mais n’est malheureusement pas la seule. En effet, Netflix est également touché par ce type de méfait, sans oublier l’escroquerie au CPF et l’arnaque au colis. L’hameçonnage fait aujourd’hui partie des principales cybermenaces auxquelles sont confrontés les Français. Très souvent, ces campagnes ne sont pas personnalisées, ce qui les rend moins efficaces. Cependant, cela reste suffisant pour faire des victimes.

Comment vous protéger de ces campagnes de phising

Si vous recevez ce genre de SMS, c’est que des malfaiteurs ont acheté une liste de contacts (sur des sites illégaux) dans laquelle votre numéro de téléphone se trouve. Comment l’ont-ils obtenu ? En piratant des entreprises qui ont justement vos coordonnées et qui sont victimes de fuites de données massives. Vos informations personnelles sont malheureusement compromises et il y a de fortes chances pour que d’autres personnes mal intentionnées s’en servent pour vous envoyer ce type SMS ou de mails.Dans le cadre de cette campagne de phising, ce n’est pas parce que vous recevez un SMS se faisant passer pour l’assurance maladie que votre compte AMELI est compromis. Sur ce point, vous voilà rassuré. La première chose à ne pas faire est de cliquer sur le lien dans le SMS. Si vous l’avez fait, cela ne devrait pas avoir de grandes conséquences dans la mesure où ce type d’escroqueries reposent très rarement sur des logiciels malveillants.Là où vous devez redoubler de vigilance, c’est lorsque ce lien vous mène vers un site se faisant passer pour celui de l’assurance maladie. On vous demande ensuite vos données bancaires, car « pour recevoir votre nouvelle carte, vous devez payer 1,99 euro d’affranchissement ». Ne le faites surtout pas sous peine de voir des sommes prélevées sur votre compte qui seront bien supérieures à ce montant. Si vous avez déjà passé cette étape, contactez immédiatement votre banque pour faire opposition sur les transactions frauduleuses que vous avez constatées. 

Source : La Tribune