2 min lu

En début de semaine, les dirigeants d'AMD ont déclaré que, afin de répondre à la demande, l'entreprise avait sécurisé sa capacité de fabrication pour 2022, notamment la production des microprocesseurs et GPU de dernière génération. « La demande de produits AMD est très forte, et nous prévoyons une nouvelle année de croissance significative et des gains de parts de marché alors que nous faisons évoluer nos produits actuels et que nous lançons notre prochaine gamme de CPU Zen 4 et de GPU RDNA 3 », a déclaré, mardi après-midi, le Dr Lisa Su, CEO d'AMD, aux analystes, lors d'une conférence téléphonique. « Nous avons également réalisé des investissements importants afin de garantir la capacité nécessaire pour soutenir notre croissance en 2022 et au-delà », a-t-elle ajouté. « Sur le long terme, nous sommes confiants dans notre capacité à poursuivre notre croissance à un rythme nettement supérieur à celui du marché, grâce à une extension de notre feuille de route et aux relations étroites que nous avons établies avec de nombreux clients qui considèrent AMD comme un partenaire stratégique de leur réussite », a encore déclaré la directrice générale d'AMD.

45% de croissance attendue au premier trimestre 2022

La confiance de l'entreprise se manifeste aussi dans les prévisions, puisque, par rapport au trimestre précédent, AMD prévoit une augmentation de 4 % de son chiffre d'affaires au premier trimestre 2022, et une augmentation de 45 % par rapport à l'année précédente, pour atteindre environ 5 milliards de dollars. C'est très inhabituel, étant donné qu'en général, le quatrième trimestre est celui où culmine les dépenses de consommation. En effet, les revenus chutent toujours de façon importante au cours du premier trimestre de l'année suivante. Le succès d'AMD repose sur les parts croissantes gagnées par l'entreprise sur le marché des serveurs et sur la puissance toujours plus grande des processeurs semi-personnalisés que l'on trouve dans les consoles de jeux et ailleurs. Selon Mme Su, par rapport à 2021, le marché des PC devrait stagner en 2022. Mais il ne faut pas nécessairement interpréter cela de façon négative. Toujours selon Lisa Su, en 2021, le marché des PC a été particulièrement actif avec environ 350 millions d'unités vendues. Mais d'après ses estimations, c'est le septième trimestre consécutif qu'AMD augmente sa part de revenus des processeurs clients. « Nous pensons qu'en 2022, toutes nos activités poursuivront leur croissance, avec, en tête, l'activité serveurs », a déclaré Mme Su aux analystes. « La demande de produits AMD reste élevée, et nous avons pris des dispositions avec nos partenaires pour renforcer notre capacité d'approvisionnement », a-t-elle ajouté.

L'architecture Zen 4 priorité de l'année

En 2022, AMD prévoit de livrer ses puces mobiles Ryzen 6000 fabriquées selon un processus à 6 nm, et l'entreprise devrait livrer ses futurs processeurs Ryzen 7000 (basés sur l'architecture Zen 4) fabriqués selon un processus à 5 nm un plus tard cette année. « Nous sommes très fiers de nos produits à 5 nm », a déclaré Mme Su. « L'architecture Zen 4 est très importante, c'est même notre priorité pour cette année, tant pour notre feuille de route pour serveurs que pour celle de nos clients ». Mme Su a également déclaré qu'AMD avait renforcé ses relations avec ses partenaires dans le domaine de la fabrication. « Nous sommes très satisfaits des progrès réalisés dans la chaîne d'approvisionnement pour atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés pour 2022. Notre objectif est clair : avoir suffisamment d'approvisionnement pour satisfaire la demande », a ajouté la directrice générale d'AMD. Dans l'ensemble, l'entreprise a déclaré un bénéfice net record de 1,1 milliard de dollars pour un chiffre d'affaires de 4,8 milliards de dollars, soit une hausse de 49 % en glissement annuel et le sixième record trimestriel consécutif. Le chiffre d'affaires des activités IT et graphique a atteint 2,6 milliards de dollars, soit une hausse de 32 % par rapport à l'année précédente. L'entreprise a également fait état d'une augmentation de 75 % de son activité semi-personnalisée/serveur, dont le chiffre d'affaires a atteint les 2,2 milliards de dollars.