Depuis bientôt deux ans, on nous rebat les oreilles avec des pénuries en pagaille ou des chaînes logistiques chamboulées. Plusieurs observateurs estimaient que les choses allaient s'arranger fin 2022 et plus nettement courant 2023. Mais Intel n'est plus vraiment de cet avis.

Tensions sur le matériel lithographique

À l'occasion d'une entrevue avec l'émission TechCheck de CNBC, c'est le patron d'Intel qui y est allé de son commentaire sur la situation, et il n'est guère optimiste. Pat Gelsinger voit la pénurie se prolonger sur encore plusieurs mois, du fait du manque d'outils de fabrication.© Getty Images« C'est en partie la raison pour laquelle nous estimons que la pénurie de semi-conducteurs va se poursuivre jusqu'en 2024, contrairement à nos précédentes estimations de 2023. Simplement, les pénuries touchent maintenant l'équipement, et les usines auront du mal à faire progresser leurs lignes de production. »Par « équipements », Pat Gelsinger fait références aux machines de lithographie utilisées dans l'industrie pour produire les semi-conducteurs. Problème, la plus grande entreprise du secteur, ASML, n'est pas en mesure de suivre la demande. En 2021, elle a accru sa production de 18 % par rapport à 2020, mais il aurait fallu une progression de 50 %.Nous sommes donc loin du compte, et alors que le carnet de commandes d'ASML est saturé, on comprend mieux la nouvelle estimation du patron d'Intel. À notre échelle, espérons juste que les lancements des nouvelles générations de GPU et CPU soient moins chaotiques que les précédents.