À l’échelle mondiale, les quatre cinquièmes des PC livrés en 2021 étaient des portables, d’après les estimations de Canalys.Plus de quatre ordinateurs sur cinq sont désormais des portables. Ainsi pourrait-on résumer, s’il fallait le faire en une phrase, les statistiques de Canalys.Ces dernières portent plus précisément sur les volumes de PC livrés aux revendeurs en 2021. À l’échelle mondiale, le compteur aurait atteint 341 millions d’unités (en hausse de +15 % par rapport à 2020* et à son plus haut niveau depuis 2012). Dont 275 millions de notebooks – stations de travail comprises. Soit un peu plus de 80 % du volume global.D’une année à l’autre, le marché a gagné autant en valeur qu’en volume, estime Canalys : +15 %, à 250 milliards de dollars. Si elles ont continué d’augmenter (+16 %), les livraisons de PC portables n’ont pas atteint leur niveau de croissance d’entre 2019 et 2020 (+26 %). La dynamique est plus favorable pour le segment desktop. Il repasse en l’occurrence au vert (+6 %, contre -22 % entre 2019 et 2020).D’un pointage à l’autre, pas d’évolution dans la hiérarchie des constructeurs. Mais des dynamiques variables. Lenovo avait vu sa part de marché croître (+0,2 point) entre 2019 et 2020. Cette année, elle est en recul (-0,3 point). Chez HP, le repli constaté l’an dernier (-0,8 point) se poursuit (-1 point). Dell, au contraire, reprend les 0,5 point qu’il avait perdus. Apple reste quant à lui sur sa tendance de croissance, comme Acer.Sous l’ère Covid, une tendance s’est dessinée : plus que d’habitude, les PC achetés sont venus en compléter d’autres plutôt que de les remplacer. Notamment dans l’éducation et pour le télétravail. Il n’est aujourd’hui pas rare, sur les marchés mûrs, de compter au moins deux ordinateurs par personne, explique Canalys.* Canalys avait évalué à 279 millions le nombre de PC livrés dans le monde en 2020 (+11 % ; plus forte hausse depuis 2010). Les notebooks en représentaient 79 %.